dimanche 24 juin 2018

Le Thor ou la sévère noblesse de Notre-Dame du Lac.

Cette belle citation d'Albert Camus, permet assez bien de résumer l'impression que l'on ressent en visitant l'église du Thor.

« Le taureau enfonce ses quatre pattes dans le sable de l'arène. L'église du Thor ne bouge plus, force de pierre. Mais quand elle se mire dans la Sorgue claire, la force s'épure et devient intelligence. Elle encorne le ciel en même temps qu'elle s'enfonce dans un lit de cailloux vers le ventre de la terre »

Albert Camus–la Postérité du Soleil.

Cette église trop peu connue est l'une des plus remarquables de Provence et peut-être parfaitement datée par une charte de 1202 la qualifiant d'église neuve. Elle date de la fin du XIIe siècle.



Son plan extrêmement simple à nef unique, déploie une sévère rigueur extérieure dans la tradition des grandes églises provençales comme Avignon et Cavaillon, soit une nef unique de trois travées rythmées par des doubleaux descendant sur de longs pilastres. Elle possède une magnifique coupole octogonale nervée et une abside semi-circulaire, polygonale à l'extérieur.





La présence de croisées d'ogives bombées annoncent l'art gothique. La coupole assez traditionnelle en Provence et décorée des symboles des évangélistes. Le cul-de-four de l'abside est sous-tendu de nervures dont la section diminue jusqu'à l'extrémité supérieure décorée d'aigles aux ailes déployées.

L'arcature du cul-de-four est tapissée de sept arcatures en plein cintre moulure et avec une frise à dents d'engrenage et feuilles d'acanthe.Cette arcature est reproduite au chevet avec un beau décor de colonnes cannelées et  de bandes lombardes.


C'est église, est l'une des plus homogènes et impressionne par la puissance qu'elle dégage en particulier lors de la visite intérieure.

Le clocher est établi sur un massif carré avec un étage octogonal aux angles marqués par des colonnettes portant des chapiteaux garnis de masques ou d'animaux affrontés, l'ensemble a été complété par un lanternon au XIXe siècle.




C'est église si elle traduit une certaine continuité de style avec les autres églises provençales, adopte et intègre parfaitement les nouvelles techniques de conservation en particulier pour le voûtement et les croisées d'ogives.
Une attention particulière a été apportée à son décor tant intérieur qu'extérieur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire