lundi 7 mai 2012

Entre Saône et Seille (1)

Petite escapade ce 6 Mai , jour de vote, dans le sud de la Saône-et Loire dans cette partie de la Bresse bourguignonne pour une redécouverte d'un art roman méconnu entre Tournus qui rayonne et Saint-André de Bagé dans l'Ain.
Longtemps considérée comme un désert forestier et marécageux , La Bresse à pourtant été sérieusement occupée des le haut Moyen-Âge et particulier depuis le traité de Verdun de 843 qui fera de la Saône la frontière naturelle entre la France et l'Empire.
La Bresse deviendra alors en dépit de sa relative pauvreté un zone de conflits d’influences .
Sur le plan spirituel d'abord à la limite des trois diocèses de Besançon, de Lyon et de Châlon. Sans omettre les influences forte des grands abbayes de Tournus, d'Ainay puis de Citeaux .
Terre aussi de conflit, comme en atteste les multiples mottes castrales , forteresse ou petites villes fortifiées, jusqu'à la montée en puissance jusqu'à Cuisery de la famille de Bagé.
Il reste de ce passé un nombre non négligeable d’églises romanes plus d'une dizaine autour de Cuisery, églises souvent modestes ou remaniées mais encore d'un véritable intérêt comme tentera d'en témoigner cette visite en deux billets .

Un petit passage par Savigny sur Seille , située au fait d'une colline dans l'ondoyante Bresse entre cours d'eau et moulins dans un paysage bucolique .Cette belle église à nef unique quasiment sans décor et hélas fermée à la visite a pour seule particularité d’être presque entièrement bâtie en pierre , matériaux nécessairement importée compte tenu de sa rareté dans la région .

Moulin sur la Seille 

Comme en vis a vis l'église de Bantanges pointe sa flèche de brique vers le ciel. C'est une modeste église à nef unique , qui illustre un art roman déjà tardif quasiment exclusivement construite dans la brique locale si souvent employé pour l'habitat rural.


Plus à l'ouest on découvre la charmante église de L'Abergement de Cuisery qui bien que sérieusement remaniée présente un charmant chevet avec une belle abside à cul de four . Là encore l'emploi de la belle pierre calcaire si fréquente de l'autre coté de la Saône prédomine .
Enfin un peu plus loin au nord de Cuisery , Simandre, avec la belle flèche de pierre de son clocher sur trois étages avec arcatures lombardes.
Cette belle église illustre au combien l'influence forte de Tournus si proche . Et pourtant elle frappe par son dépouillement tant extérieur qu’intérieur à l'exception d'une belle cuve baptismale sans doute déjà tardive .



Huilly sur Seille au bel appareillage de pierre blondes possède un beau clocher carré .Dédiée aujourd'hui à Saint Jean , on a la chance d'en connaître un peu plus l'histoire . En effet un charte de 981 évoque le don de cette église à l'abbaye de Tournus par un certain "Anyricus" ou Harry prince allemand ou barbare . Pour le reste cette église frappe par simplicité qui est la marque de la plupart de ces édifices , elle est dépourvue de tout décor même intérieur au contraire des églises de la Bresse du Sud et de la Dombes .

Enfin on ne manquera pas d'admirer au dessus de la porte centrale un belle sculpture en bois probablement de la fin de la renaissance figurant un cavalier en armure , probablement Saint-Georges , saint auquel à été un temps dédiée cette église.
Enfin les deux modeste églises de Rancy et de la Frette, la première qui illustre la persistance des formes romanes bien au delà du 12 ème siècle , et la seconde , hélas fermée qui à la particularité de posséder un joli clocher peigne très rare dans cette partie de la France.
Le Rancy

La Frette

2 commentaires:

  1. Très jolie page! Merci pour les belles images. Je vous invite a visiter mon site concernant l'art romane en Bourgogne: http://mydas.ath.cx/bourgogneromane/. Eduard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup je suis trés heureux de ce partage

      Supprimer