samedi 25 novembre 2017

Les songes du Val des Nymphes.

Peu de lieux inspirent une telle nostalgie que le Val des Nymphes et ses ruines romantiques aujourd'hui déformé par une restauration certes nécessaire mais qui en amoindri le charme.

Cet ancien prieuré dépendance de Tournus et mentionné en 1059 est un site très ancien installé sur un lieu de culte antérieur aux romains dont il reste de nombreux vestiges réemployés pour certains dans l'église de La Garde-Adhémar.




La chapelle à nef unique de trois travées dont la voûte est effondrée est bâtie en moellons réguliers et est épaulée par de très larges contreforts qui lui donne cet aspect si particulier.
 Il y a quelques année à ciel ouvert elle a été aujourd'hui recouverte d'une toiture qui en diminue grandement l'attrait.

C'est à peine si l'on peu admirer encore l’exceptionnelle décoration de son abside. Elle possède en effet deux étages d'arcatures qui reprend le modèle des amphithéâtres romains, autrefois même il existait dans le chœur une statue antique décapitée qui semblait comme le témoignage des cultes passés qui se sont succèdés dans ce lieu.

L'étage inférieur de l'arcature retombe sur de forts pilastres avec des chapiteaux à feuillage tandis que l'élégante arcature supérieure présente de fines colonnettes avec des chapiteaux corinthiens.

La façade présente également un dispositif original de petits moellons et à l'étage supérieur et  d'un appareil régulier soigné comme à La Garde-Adhémar.


 La façade est très dépouillée à l'exception du portail dont l'archivolte est vraisemblablement un réemploi antique. A l’étage supérieur trois arcatures aveugles en plein cintre ont été imaginé tout comme à la Tour Magne de Nîmes marquant ainsi et à nouveau dans la région la place majeure de l'imitation des modèles antiques dans l'art roman provençal.



ce lieu reste emprunt de paix et d'une certaine magie on ne peut que regretter qu'une certaine pression touristique n'ai pas conduit ses restaurateurs à en préserver tout le charme et je partage également ici d'anciennes images d'il y moins de 20 ans , il est amusant de voir comment les temps changent notre vision des monuments et il faudrait sans doute s'interroger sur une certaine "histoire du goût" ...




4 commentaires:

  1. blog splendide... Peut-on s'inscrire pour vous suivre ? Merci. Olivier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pense que vous devez vous inscrire par google pour ça et un grand merci de votre intérêt.

      Supprimer
  2. La décoration de l'abside est tout à fait remarquable et la façade occidentale offre une disposition unique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui cette petite église lui doit sans doute ce célébrité .

      Supprimer