jeudi 10 janvier 2019

Les églises romanes d'Angleterre sont peu nombreuses ou ne sont que ruines et ce qui reste est peu original ! (Ou quelques idées reçues sur l'art roman en Angleterre seconde partie).

Stretton Sugwas
Ce petit billet sera le dernier de cette présentation introductrice de mon voyage dans l'ouest de l'Angleterre en forme de boutade à destination d'un ami moqueur qui me demanda pourquoi diable je voulais aller en Angleterre pour y découvrir des églises romanes alors qu'il y en avait tant en Saintonge ou en Poitou ou encore en Castille et en Lombardie !

"En Angleterre ? (me dit-il), à part Ely, Iffley et Kilpeck il n'y a que des ruines et le peu qu'il reste n'est guère  !"

Difficile de lui donner tord en réalité. Je suis déjà allé à plusieurs reprises dans ce beau pays auquel je suis lié pour de nombreuses raisons, armé du seul guide dont je disposais alors; les deux tomes de "L'Angleterre romane" des éditions du Zodiaque et en dépit de l'excellence du travail; deux tomes pour couvrir un grand pays cela parait un peu faible alors que ces mêmes éditions ont consacré prés d'une dizaine de Volumes à L’Italie, l'Espagne ou encore l'Allemagne.

J'ai aussi un autre ouvrage dans ma bibliothèque, déjà ancien, sur "l'Art roman en Grande-Bretagne" de Robert Stoll aux éditions Braun qui lui survole toutes les Iles Britanniques . Les photos sont superbes et l'ouvrage bien documenté mais il y tellement peu d'édifices décrits que l'on pourrait considérer que  l'Angleterre ne vaudrait que pour une soixantaine d'édifices et encore que pour partie romane.

Il faut bien sur sortir du prisme français pour découvrir que que la réalité est bien différente et qu'en fait il y a en Angleterre un très grand nombre d'édifices romans civils et religieux. Rien que pour le Gloucestershire plus dune centaine et certains je pense peu connus du public ce qui donne à leur découverte une saveur presque d'aventure. Il n'y a malheureusement que peu d'ouvrage même en anglais consacré à l'art roman des Iles Britanniques contrairement à certaines collections italiennes ou espagnoles. Ce vide est surprenant alors que nos amis anglais sont des passionnés de leur patrimoine et cette absence de recensement fait défaut pour celui qui comme moi aime découvrir les plus prestigieux édifices tout comme les plus modestes.
Haughmond Abbey


Mon ami avait également raison de souligner l'importance des destruction des grands édifices religieux anglais. L'Angleterre a en effet connu une grande vague de destructions quand Henri VIII a décidé de frapper tous les monastères et des prieurés de dissolution. Seules quelques églises ont été cédées aux parois soient de nouveaux diocèses, mais la majorité des biens ont été vendue à des laïcs de telle sorte qu'il n'existe à ce jour presque plus aucune communauté religieuse installée dans les abbayes historiques.

La plupart des autres églises ou cathédrales ont été fortement remaniées en particulier à l'époque gothique et il faut souvent se montrer curieux et attentif pour en découvrir les restes de l'époque romane.
Toutefois comme le souligne Lucien Musset nos amis anglais ou un goût particulier pour la mise en scène presque romantique de ces ruines; qu'il indique être l'une des parures les plus monumentales et les plus originales de l'Angleterre.

Reste enfin le grief tiré de la prétendue absence d'originalité de l'art roman anglais il est vrai que du point de vue français l'Angleterre présente une grande unité architecturale et n'offre pas ses caractéristiques régionales si particulières à notre pays. Cette relative uniformité architecturale s'explique beaucoup par la politique d'unité totale du royaume après la conquête des Normands. On peut relever comme constante la présence dans les campagnes de très nombreuses églises à plan unique constitué d'une neuf et d'un cœur et d'un chevet le plus souvent plat. On ne trouvera que très peu d'exemples d'églises avec transept ou avec absides et absidioles si fréquentes en France.

On est également frappé par la présence dans presque toutes les grandes villes d'Angleterre de monumentales cathédrales parfois avec plusieurs travées le plus souvent avec une vaste nef avec piles rondes, parfois gravées.

Malmesbury

Windrush


Enfin, mais ce sera l'objet d'autres billets, il existe également quelques constantes du décor sculpté.
Beaucoup ont voulu souligner la proche parenté des églises romanes d'Angleterre avec les églises de Normandie, toutefois il serait une erreur de considérer qu'il ne s'agit que de copies des églises normandes, l'Angleterre a su développer un art original, influencé par ses origines saxonnes mais aussi nordiques style qu'elle a à son tour "exporté" vers la France alors sous domination anglaise mais aussi vers d'autres terres de conquête en particulier l'Italie du Sud.
De ces contrées lointaines longtemps sous domination byzantine puis arabe elle s'est inspirée de décors ou motifs plus orientaux faits d'entrelacs et d'arc entrecroisés poussés à un raffinement extrême.
Bere Regis

Bishop's Cleeve

Comme je tacherais de vous le montrer l'art roman en Angleterre est à la fois riche et surprenant et mérite amplement sa découverte. Un voyage d'une semaine ne saurait suffire à découvrir même quelques comtés de l'ouest de l'Angleterre c'est dire qu'il existe encore de nombreuses régions à découvrir pour le plus grand bonheur de l'amateur d'art roman.

Pour préparer ce voyage je me suis inspiré des ouvrages suivants:

"L'Angleterre romane" tome 1 et 2; éditions du Zodiaque de Lucien Musset,
"L'art roman en Grande-Bretagne" de Robert Stoll éditions Braun,
"Romanesque Architecture ans Sculpture in Wales" de Malcom Thurlby éditions Logaston Press,
"Corpus of Anglo-saxon stone sculpture" de Richard Bryant editions OUP/ British Academy.

Je vous invite aussi à découvrir des sites internet qui seront en lien avec ce blog.

https://www.extraordinarybookofdoors.com/

-https://www.crsbi.ac.uk/

-https://mondes-normands.caen.fr/france/archi/accueil_archi.htm

-http://englishbuildings.blogspot.com/


vous pouvez également consulter les sites suivants:

-https://www.english-heritage.org.uk/

-https://www.churchofengland.org/







.

2 commentaires:

  1. Incontournable: le travail d’un hero de guerre de l’Ukraine, Professeur George Zarnecki, du Courtauld Institute, sous Sir Anthony Blunt. Je les ai connu comme étudiante.
    https://en.wikipedia.org/wiki/George_Zarnecki

    Son énorme catalogue de la sculpture romane dans les îles Britanniques :
    https://www.crsbi.ac.uk/

    Maintenant géré par Professeur Martin Thurlby :
    https://www.crsbi.ac.uk/news/crsbi-annual-lecture-2018/
    auteur d’un petit mais très important livre sur les sculpture de “l’école de Hereford » :

    https://www.amazon.co.uk/Herefordshire-School-Romanesque-Sculpture/dp/1906663726

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup chère Julianna je vais essayer de me procurer cet ouvrage car je le reconnais ma documentation en français est assez pauvre. J'ai découvert en effet la magnifique collection dont vous parlez elle est assez coûteuse mais c'est un investissement très tentant.

      Supprimer